Association Touraine -Canada

 

Des bords de Loire aux rives du Saint-Laurent

Text Size

De la Colombie britannique à la Touraine

Par Jacqueline Viswanathan, professeur de français à l’Université Simon Fraser à Vancouver

De 2001 à 2009, l’université François-Rabelais a accueilli pour un stage annuel de huit semaines un groupe d’étudiants du département de français de l’université Simon Fraser, Vancouver, Colombie-Britannique. Quatre fois, j’ai eu le privilège de diriger ce programme qui comportait des cours et des excursions. Comme professeur, j’étais ravie de pouvoir illustrer le séminaire sur «La Renaissance dans le Jardin de la France » par des visites de châteaux et de musées.

L’accueil de Touraine-Canada

Il était plus difficile cependant de donner à nos étudiants l’occasion de bavarder avec des Tourangeaux, contacts difficilement accessibles aux touristes ou même à la majorité des étudiants internationaux. En grande partie grâce à l’accueil chaleureux de l’Association Touraine-Canada, ces jeunes Canadiens et Canadiennes ont pu se rapprocher des habitants. Deux Présidentes de l’Association ont généreusement pris l’initiative des premières rencontres. Madame Barathon nous avait accueillis dans le parc magnifique du Domaine des Deux Lions et Madame Deroy-Pineau a organisé un délicieux repas commun au CFA « hôtellerie et restauration » des Douets.

Echanges amicaux entre Tourangeaux et jeunes canadiens

À ces occasions se sont noués des rapports vraiment amicaux entre les membres de l’Association et les jeunes Canadiens, chacun trouvant grand plaisir à satisfaire la réelle curiosité de l’autre à propos de sa ville et de toutes sortes d’aspects de la vie quotidienne. En outre, ces étudiants de français ont été parfois surpris mais heureux de constater que Marie Guyard de l’Incarnation, cet écrivain consacré, figurant en bonne place dans leurs anthologies de littérature québécoise, vivait encore dans la mémoire de Tourangeaux qui se consacraient à la préservation de son héritage.

Marie Guyard, héroïne d’un projet de fin de stage

Je me souviens du très bon projet de fin de stage d’une de mes étudiantes sur Marie Guyard, projet d’autant plus intéressant qu’il comportait des entrevues avec des Ursulines de Tours.    

J’ai fait à Tours des séjours délicieux. J’y ai noué des amitiés durables. En Colombie-Britannique, à Vancouver, situé à l’autre bout du continent, vivent quelques dizaines de Canadiens (anciens étudiants et leurs professeurs) qui se souviennent avec bonheur et parfois nostalgie de leurs étés tourangeaux.