Association Touraine -Canada

 

Des bords de Loire aux rives du Saint-Laurent

Text Size

Octobre 2012 

retour automnal de la vallée laurentienne

« Je ne pense qu'à une chose,

c'est retourner là-bas !!

Je suis "mordue" !! »

au bord de la rivire rougeComment parler justement de ce merveilleux séjour ? Sinon dire et redire combien il a été fort en intérêt, en émotions, en surprises, en découvertes et en partage. À commencer par l’accueil des Canadiens dont nous ne cessons Martine et moi de parler !! Ces moments passés dans un chalet des Laurentides qui donne à voir et à entendre une expérience si particulière de la vie, de la construction des jours qui s'ajoutent, s'articulent et dansent ensemble avec talent !Visiter la Butte magique, ramer sur la Rivière Rouge, marcher dans la forêt, cueillir des cèpes (et les déguster !), raconter, se raconter, écouter et dire... Les vues de Montréal...

Le symposium dans une Base de Plein Air de l’Estrie avec des apprentissages là où on ne les attendait pas, les retrouvailles, les rires... Puis à Rimouski les premières vraies discussions avec Yves, les passionnées avec Danielle, les conviviales avec Gabrielle...

le saint laurent au bicLa traversée du Saint-Laurent vers Saint-Siméon, puis la route vers Baie Sainte-Catherine pour prendre le bateau qui nous offre d'aller au large rencontrer les baleines. Espoir comblé, ce fût un ballet incessant durant deux heures !! La lumière et l'eau se sont même entendues pour colorer les jets d'air des petits rorquals et rorquals communs (les 20 mètres de long nous ont laissées sans voix !!) Les phoques gris étaient de la partie également, par deux fois, et les bélugas enfin, de plus loin ceux-ci, mais si blancs dans les reflets du soleil !

Le lendemain c'était un pique-nique dans le Parc National du Bic, avec Gabrielle. Une longue marche dans la forêt et au retour, dans le même instant, Martine et moi nous sommes immobilisées et avons dit en relevant le nez (très sérieusement) : "ça sent le gibier !!" en effet, le cerf était devant nous, 15 mètres plus haut et semblait nous attendre calmement. Nous nous sommes regardé-es, puis il s'est enfoncé dans la forêt, noble, s'arrêtant parfois, se retournant lentement... instant magique...

Anne Marie et Martine automne2012JPGLe dernier WE près de Louise, à Québec, avec un déjeuner au restaurant tournant pour que Martine en profite au maximum malgré la pluie, et une petite marche dans la vieille ville. Revoir cette magnifique galerie d'art Inuit... 

Que du bonheur...

Je ne pense qu'à une chose, c'est retourner là-bas !! Je suis "mordue" !!

Anne-Marie Panhaleux